Les bonnes pratiques en matière de risques liés à la sécurité de la VoIP - Aircall Blog

Les bonnes pratiques en matière de risques liés à la sécurité de la VoIP

Understand which voip security risks you should pay close attention to.
par
Victoria Guetter

La VoIP est l’avenir du couplage téléphonie-informatique (CTI). Et comme la cybersécurité est une préoccupation majeure, il est bon d’en savoir un peu plus sur les risques liés à la sécurité de la VoIP.

Un système VoIP ouvre une multitude de possibilités pour les fonctions avancées du système téléphonique et les intégrations VoIP. Les systèmes téléphoniques VoIP gagnent en popularité car ils sont polyvalents, flexibles et plus fiables que jamais. Et ce n’est pas tout. La technologie VoIP est également efficace et rentable, ce qui la rend encore plus attrayante.

À toutes fins utiles, la VoIP a la réputation d’être une technologie sûre. Cela dit, chaque fois que vous utilisez des appareils électroniques ou Internet, il est prudent de comprendre les risques de sécurité auxquels vous exposez votre entreprise et de prendre les précautions appropriées.

Il n’est pas nécessaire d’être un expert en informatique pour comprendre les risques de sécurité de la VoIP, mais vous devez avoir une connaissance de base des questions qui pourraient rendre votre entreprise vulnérable aux problèmes de sécurité. Les meilleures pratiques en matière de risques de sécurité VoIP concernent votre infrastructure, vos logiciels et votre personnel.  

Qu’est-ce qu’un risque de sécurité VoIP ?

Pour plus de clarté, VoIP est l’abréviation de « voice over internet protocol ». Essentiellement, un système téléphonique VoIP est un moyen de transmettre des messages vocaux sur Internet. Chaque fois que vous utilisez Internet, vous devez tenir compte de certains risques inhérents. Les entreprises du monde entier sont de plus en plus vulnérables aux cybermenaces en raison de leur dépendance à l’égard des ordinateurs, des logiciels, des réseaux informatiques et des réseaux sociaux.

Alors, que signifie réellement le risque de sécurité de la VoIP ? Plus précisément, le risque de sécurité de la VoIP est la probabilité de perte ou d’exposition à une cyberattaque ou à une violation des données de votre système téléphonique VoIP.

La gestion des risques est un élément essentiel à toute entreprise. Un bon point de départ pour aborder les risques inhérents à votre système téléphonique VoIP (et à d’autres systèmes d’entreprise) est de revoir votre plan de gestion des risques et d’identifier l’endroit où le risque de sécurité VoIP s’inscrit.   

Digitalisez votre entreprise avec la téléphonie cloud
Facile à installer. Simple à utiliser. Connectée à vos outils.

CyberObserver met en évidence certaines statistiques récentes concernant la cybersécurité : 

  • Selon Gartner, les dépenses mondiales en matière de cybersécurité atteindront 133,7 milliards de dollars en 2022
  • Environ 68 % des entreprises sont préoccupées par les risques liés à la cybersécurité
  • 4,1 milliard de dossiers ont été exposés au cours du premier semestre 2019 (RiskBased)
  • 71 % des brèches ont une motivation financière (Verizon)
  • 25 % des brèches sont le résultat de l’espionnage (Verizon)
  • 52 % des violations sont dues à des piratages, 28 % à des logiciels malveillants et environ 32 % à des tentatives de hameçonnage ou d’ingénierie sociale (Verizon)

En tant que propriétaire d’entreprise, vous devriez vous préoccuper de la sécurité de la VoIP. Le manque de sécurité peut avoir un impact négatif sur vos relations avec vos clients et nuire à votre marque s’il devait entraîner une interruption de vos services. En vous renseignant sur les problèmes de sécurité de la VoIP et en comprenant les solutions, vous pouvez mettre en place un bon système de défense pour vous en prémunir. 

Comment comprendre les différents types de risques liés à la VoIP ?

Tout système téléphonique que vous choisissez comporte des risques de sécurité. Pour minimiser ces risques, il est nécessaire de comprendre les différents types de risques et la manière dont ils peuvent avoir un impact sur votre entreprise.

Vishing (version vocale du phishing)

Le vishing, ou hameçonnage vocal, est un stratagème frauduleux par lequel une personne utilise de fausses informations d’identification pour inciter les destinataires d’un appel à communiquer des données sensibles. En général, les cybercriminels se font passer pour une entreprise de bonne réputation, souvent dans le secteur des services financiers, comme une banque ou une société de cartes de crédit. Ces types d’attaques peuvent être difficiles à minimiser car elles visent les clients de votre centre d’appels VoIP plutôt que le système VoIP. 

Déni de service (DoS)

Dans ce type de violation, un hacker lance un nombre conséquent de messages de signalisation d’appel SIP. En conséquence, le trafic occupe la bande passante disponible, ce qui ralentit le système, voire l’arrête complètement. Une attaque DoS peut entraîner la perte d’appels ou empêcher les appels d’entrer ou de sortir. Il est également possible que des pirates prennent le contrôle des outils d’administration du système à distance, ce qui leur permettrait d’accéder à des données sensibles. 

Écoute clandestine

L’une des menaces les plus courantes pour les systèmes VoIP est l’écoute clandestine. Les cybercriminels peuvent intercepter les flux audio, écouter les conversations et utiliser ces informations pour commettre des vols d’identité.

Phreaking

Ce type de risque entraîne des frais excessifs sur le compte du système téléphonique de l’entreprise. Les pirates peuvent s’introduire dans le système du fournisseur de services et ajouter du crédit, modifier les plans ou multiplier les appels. Le phreaking englobe également une violation où les pirates enregistrent des conversations où ils peuvent voler des mots de passe sensibles à la voix pour accéder à des dossiers financiers ou à d’autres informations sensibles.

Protéger vos systèmes VoIP contre les risques

Pour protéger votre système VoIP, vous devez protéger toutes les parties de votre infrastructure VoIP, notamment : 

  • Les lignes groupées SIP
  • Le système VoIP
  • Le datacenter

Les contrôleurs de session en périphérie (SBC) agissent comme un pare-feu pour votre système VoIP afin de le protéger contre les menaces DoS. Ils protègent votre système en établissant une connexion sécurisée entre vous et votre fournisseur de services, ce qui vous permet de mieux contrôler les appels VoIP et le trafic vocal. 

La clé de la protection contre le phreaking consiste à sécuriser vos terminaux physiquement et à distance.

Bien que cela soit assez technique, ne négligez pas les moyens simples de protéger votre système VoIP, comme la sensibilisation de vos employés aux risques de cybersécurité. La formation des employés est le moyen de tenir les logiciels malveillants à distance. Les employés doivent être capables de reconnaître les liens, les pièces jointes et les expéditeurs suspects. Rappelez aux équipes à distance et dispersées les risques liés à l’utilisation de points d’accès Wi-Fi gratuits avec des réseaux non sécurisés. 

Comprendre le chiffrement des données des clients VoIP 

La technologie vocale réunit la voix et les données dans une alliance qui rassemble toutes vos solutions d’entreprise en une seule source pour vos téléconseillers. Le chiffrement de bout en bout avec chaque point d’extrémité permet à ces solutions de fonctionner ensemble de manière complète et fiable. 

Pour éviter les problèmes d’écoute, voici comment mettre en place le chiffrement des données et de la voix : 

  • Configuration de la sécurité de la couche de transport (TLS) pour sécuriser le trafic entrant et sortant entre les appelants.
  • Utilisation du protocole de transport sécurisé en temps réel (SRTP) pour chiffrer les paquets de données transmis pendant les appels, ce qui rend impossible leur déchiffrage par les personnes qui les écoutent.
  • Les réseaux privés virtuels (VPN) offrent un tunnel sécurisé et chiffré où vous pouvez transmettre et recevoir des données en toute sécurité.

Sécurité des logiciels malveillants et de la VoIP

« Malware » est devenu un terme à la mode pour désigner les logiciels malveillants. Ce type de cyberattaque comprend des chevaux de Troie, des virus, des rançongiciels, des logiciels espions, des vers informatiques et autres vilains bugs qui peuvent endommager vos données et vos appareils. Un logiciel de type ver informatique se faufile dans d’autres appareils du réseau et verrouille l’ensemble du système. Les criminels veulent généralement de l’argent et demandent une rançon avant de libérer votre système.

Les logiciels malveillants attaquent de diverses manières et les pirates informatiques qui infectent les systèmes ne manquent pas. Les cybercriminels utilisent des logiciels malveillants pour voler des mots de passe, supprimer des fichiers et bloquer vos ordinateurs afin qu’ils ne fonctionnent plus. Si les logiciels malveillants s’attaquent aux appareils, ils peuvent également s’en prendre à votre système VoIP. Les attaques de logiciels malveillants proviennent généralement d’un e-mail qu’un employé ouvre accidentellement sur son ordinateur portable ou de bureau. Ce type de menace pour la sécurité peut nuire à votre système VoIP et à votre plate-forme de communications unifiées. 

Le rapport d’enquête de 2020 sur les violations de données de Verizon a montré que 34 % d’entre elles impliquaient des acteurs internes. Comment cela fonctionne-t-il ? RSConnect décrit un exemple où un « pseudo employé » a mené une escroquerie en appelant son service d’assistance depuis l’un des numéros de l’entreprise. Il a demandé de l’aide au technicien car il prétendait ne pas pouvoir ouvrir un site Internet. L’entreprise a aidé le fraudeur à ouvrir le site Internet et le criminel a procédé au téléchargement de logiciels malveillants sur les ordinateurs du service d’assistance. 

En guise de mise en garde, RSConnect note qu’un fraudeur n’ouvrirait évidemment pas un e-mail infecté par un logiciel malveillant. Une mesure simple que vous pouvez prendre pour surveiller votre système est de vérifier si les employés solitaires évitent d’ouvrir les e-mails. Toute anomalie peut être un signal d’alarme pour un risque de sécurité.

Bonnes pratiques pour prévenir les risques liés à la sécurité de la VoIP 

Il n’existe pas de méthode infaillible à 100 % pour prévenir les risques liés à la sécurité de la VoIP. Cependant, en suivant les bonnes pratiques, vous pouvez vous préparer au mieux pour empêcher les pirates d’entrer.

Bonnes pratiques en matière de risques liés à la sécurité de la VoIP 

  1. Revoyez vos pratiques de sécurité chaque fois que vous apportez des modifications ou faites des ajouts à votre système.
  2. Soyez à l’affût des nouvelles tendances en matière de risques de sécurité qui rendent votre système vulnérable.
  3. Utilisez des mots de passe sécurisés pour les ordinateurs, les téléphones portables, les tablettes et tout autre appareil connecté à votre réseau.
  4. Dispensez des formations continues à vos employés concernant les types de risques et vos protocoles pour les prévenir. C’est particulièrement important si votre entreprise traite régulièrement des informations sensibles.
  5. Surveillez votre système pour détecter toute activité inhabituelle. Tout ce qui semble inhabituel ou anormal peut constituer une menace. Agissez sur tout ce qui ressemble à un signal d’alarme avant que la situation ne devienne incontrôlable.
  6. Désignez une personne chargée de surveiller régulièrement votre système, peut-être un membre du service informatique.
  7. Configurez l’authentification du compte. Chaque ordinateur possède une adresse IP unique qui identifie le dispositif qui demande l’accès au réseau. Vous pouvez restreindre l’accès aux agents de votre centre d’appels. Si vous utilisez des équipes à distance ou dispersées, vous pouvez créer des listes noires d’IP. Vous pourrez y configurer des paramètres pour bloquer les adresses IP dont les tentatives de mot de passe ont échoué et bloquer les utilisateurs après un certain nombre d’échecs.  
  8. Préparez-vous au pire des scénarios. Même lorsque vous prenez toutes les mesures de sécurité possibles, une crise sans précédent peut survenir. Établissez un plan d’urgence et formez vos employés sur la manière de gérer les choses si votre système tombe en panne. Prendre les bonnes mesures pendant une crise peut éviter un scénario encore plus grave.
  9. Si vous rencontrez des problèmes, contactez immédiatement votre fournisseur de services VoIP. Ils peuvent généralement régler l’essentiel des problèmes de sécurité sans que vous ayez à prendre des mesures supplémentaires pour maîtriser la situation.
  10. Choisissez un bon fournisseur de VoIP qui jouit d’une excellente réputation en matière de fiabilité et de sécurité.

Aircall et la sécurité VoIP

Aircall comprend l’importance de la sécurité de la VoIP. C’est pourquoi nous cryptons toutes les données et les stockons dans des centres de données modernes à la pointe de l’industrie, que nous surveillons 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Nous disposons d’équipes indépendantes de professionnels qui effectuent régulièrement des tests de pénétration pour renforcer la sécurité. 

Aircall a mis en place les mesures de protection adéquates pour éviter que les données des clients ne soient consultées ou attaquées par des personnes non autorisées. Nous ne laissons rien au hasard. Aircall suit les recommandations de divers cadres de sécurité de l’information, notamment ISO 27001/27002, SOC 2 et PCI/DSS. L’infrastructure est redondante, ce qui garantit la sécurité des données des clients et l’efficacité de la reprise après sinistre. Les appels téléphoniques effectués avec le protocole SIP peuvent également être chiffrés par TLS. Aircall ne stocke jamais les mots de passe ou les informations relatives aux cartes bancaires des clients à des fins internes. 

Vous devez à vos clients de surveiller votre système VoIP en protégeant leurs données. Dans l’ensemble, Aircall est un leader du secteur parce qu’il respecte toutes les bonnes pratiques en matière de sécurité VoIP, en plus d’offrir un solide ensemble de fonctionnalités de système téléphonique cloud et une API publique

La solution de téléphonie d'entreprise cloud - VoIP