Fin du RTC : ce qu’il faut savoir - Aircall

Fin du RTC : tout ce qu'il faut savoir sur le passage à la VoIP

Fin du RTC comment l'anticiper
par
Clémentine Robine

Mise à jour 20/11/2019 : selon le calendrier fixé par l’ARCEP, Orange a annoncé la fin de la commercialisation des lignes téléphoniques analogiques aux entreprises depuis le 15 novembre dernier. L’occasion pour Pierre-Baptiste Béchu, co-fondateur et ingénieur chez Aircall de répondre à nos questions sur la fin du RTC et de partager ses conseils à destination des professionnels pour leur projet de migration de parc téléphonique vers la VoIP. 

 

En novembre prochain, Orange arrêtera la commercialisation de nouvelles lignes d’accès Numéris, encore largement utilisées par les professionnels. Comme annoncé depuis octobre 2018, le RTC cessera progressivement d’exister pour être remplacé par une solution de téléphonie nouvelle génération : la Voix sur IP (VoIP).

Quelles sont les grandes étapes du passage du RTC à la VoIP ? Quelles sont les conséquences pour les entreprises ? Contrainte ou opportunité ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’arrêt du RTC en France.  

Qu’est-ce que le RTC ? 

Le Réseau Téléphonique Commuté (RTC) est le réseau historiquement utilisé pour les lignes téléphoniques analogiques. Propriété de la société Orange (anciennement France Télécom), le RTC a été mis en place dans les années 1970 – 1980 en France. Il se matérialise par la fameuse “prise murale en T” à laquelle les téléphones fixes viennent se brancher. 

Avec l’obligation d’ouvrir le réseau à la concurrence, Orange est resté propriétaire du réseau commuté mais d’autres opérateurs l’utilisent également pour fournir leurs offres téléphoniques analogiques.

Le RTC : une technologie obsolète

Après 40 ans d’existence, le RTC montre aujourd’hui ses limites : coûts de maintenance trop élevés, pannes récurrentes, pièces de plus en plus difficiles à remplacer… La pérennité de cette technologie étant remise en cause, Orange a entrepris la modernisation de son réseau historique en substituant le RTC par la solution VoIP “Voix sur Internet Protocole” afin de garantir un fonctionnement optimal du réseau. 

Digitalisez votre entreprise avec la téléphonie cloud
Facile à installer. Simple à utiliser. Connectée à vos outils.

La fin du RTC ne signifie pas que le téléphone fixe disparaît. Il ne faut pas confondre le RTC avec le réseau cuivré, qui sert de support matériel à la technologie RTC. Le réseau cuivré permet également d’assurer les accès du type ADSL/SDSL. L’arrêt du RTC ne concerne donc que les lignes téléphoniques fixes passant par la prise en T. 

Celles-ci seront toujours fonctionnelles mais l’installation d’un équipement spécifique (souvent sous la forme d’une box fournie par l’opérateur téléphonique) sera nécessaire. Toutes les lignes fixes déjà raccordées à une box (selon leur abonnement téléphonique) ne nécessitent pas d’installation ou de modifications particulières. 

Arrêt programmé du RTC : transition vers le tout IP 

Si la mise hors-service du réseau historique a été annoncée depuis 2018, il faudra attendre jusqu’à 2023 pour que les premières zones concernées passent au “tout IP”. 

Ce délai répond à l’exigence de l’ARCEP, Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, de donner un préavis de 5 ans à chacune des zones concernées avant la fermeture du réseau RTC. 

D’après Orange, « la migration progressive des lignes téléphoniques RTC existantes vers le tout IP se fera, année par année et par zones géographiques successives ».

La transition vers le tout IP dépend également d’un découpage géographique précis. Des “plaques régionales” (groupement de communes d’un même département) seront tour à tour concernées par l’arrêt du RTC. Chaque année, les nouvelles zones seront communiquées par Orange.

Les dates clés à retenir pour anticiper l’arrêt du RTC

Calendrier de la fin du RTC

  • 15 novembre 2018 : Orange annonçait l’arrêt de la commercialisation de nouvelles lignes analogiques sur le territoire métropolitain (2020 pour les territoires d’Outre-Mer). 
  • 15 novembre 2019 : arrêt de la commercialisation de nouvelles lignes RNIS T0 sur tout le territoire métropolitain (2021 pour les départements d’Outre-Mer). Principalement utilisées par les entreprises, ces lignes, souvent raccordées à un standard téléphonique physique (PABX), ne pourront plus être créées à partir de cette date (mais les lignes existantes continueront de fonctionner au moins jusqu’en 2023).  
  • 26 octobre 2023 : annoncée par Orange, cette date marque la fermeture technique du RTC dans le premier lot de “plaques régionales”. Les 7 premières zones concernées par la transition du RTC à la VoIP sont les suivantes : Charente Maritime, Haute Garonne, Haute Loire, Morbihan, Nord, Seine-et-Marne et Vendée, soit plus de 1 200 communes qui devront anticiper la migration de leur infrastructure téléphonique vers une solution IP d’ici cette date. 

Transition RTC/VoIP : quelles conséquences pour les entreprises ? 

Pour les entreprises, l’arrêt du RTC marque un tournant dans la gestion des télécommunications. 

Pour les entreprises qui ont recours au RTC, la recherche de solutions alternatives s’impose. Les professionnels, tout comme les particuliers, doivent prévoir leur plan de migration vers une solution IP avant la date butoir du 23 novembre 2023. 

Si 2023 semble encore loin, Orange cessera la commercialisation des accès de base RNIS T0 dès le 15 novembre 2019. À partir de cette date, les entreprises ne pourront plus souscrire de nouvelles lignes téléphoniques du Réseau Numérique à Intégration de Services (RNIS). 

De nombreuses entreprises redoutent le passage aux solutions IP (IPBX, SIP Trunk ou 100% Cloud) par crainte d’une qualité de service moindre qu’avec le RTC. En réalité, la fédération française des télécoms affirme que “la qualité de service en VoIP est aujourd’hui au moins égale à la qualité de service proposé par le RTC”. 

Fin du RTC : contrainte ou opportunité ? 

La fin du RTC est souvent vécue comme une contrainte par les entreprises qui retardent l’échéance. Mais beaucoup d’autres y ont vu l’opportunité non seulement de moderniser leur système de téléphonie avec une solution SaaS dans l’air du temps, mais aussi de bénéficier de tous les avantages de la VoIP : flexibilité, simplicité d’installation, aucune maintenance ou connaissance technique requise, fonctionnalités avancées, solution évolutive… 

Si votre système de téléphonie d’entreprise dépend encore de la technologie RTC, n’attendez plus pour anticiper la migration de votre parc téléphonique vers une solution VoIP. 

 

La solution de téléphonie d'entreprise cloud - VoIP